Wagner n’existe pas. Du moins officiellement. Pourtant, après des mois d’enquête et pour la première fois, Alexandra Jousset et Ksenia Bolchakova nous plongent au cœur de cette armée secrète.
Ce film est une investigation sur la compagnie militaire privée russe Wagner. Déployée sur tous les points chauds de la planète. Ses milliers de mercenaires sont le bras armé d’une Russie qui se rêve de nouveau grande, appliquant des recettes apprises par Vladimir Poutine au KGB : déstabiliser et désinformer.

Dans ce monde interlope, entre services de renseignements ukrainiens, russes et français, nous avons mené l’enquête sur cette armée, ses hommes et ses méthodes. Certains témoignent, pour la première fois, à visage découvert. Marat a quitté la compagnie en 2019, Vassili lui est toujours en lien avec elle. Avec précision, et de nombreux détails, ils racontent de l’intérieur un système qui offre protection et sécurité à de nombreux dictateurs fragilisés, en échange du pillage des ressources naturelles de leur pays. Une sorte de force d’occupation qui ne dit pas son nom et commet en toute impunité des exactions sur les populations civiles. Un système cautionné et armé par le gouvernement russe.

Sur le terrain, en Centrafrique, nous avons retrouvé des victimes et témoins de ces actes barbares : viols, massacres de civils et tortures lors d’interrogatoires menés par les Russes. Nous révélons aussi un document exclusif montrant l’exécution d’un homme au bord d’une route au nord du pays. L’enquête démontre que sous les uniformes militaires se cachent en réalité les mercenaires de Wagner.

Derrière cette organisation plane l’ombre d’Evgueni Prigojine ; l’homme des basses œuvres du Kremlin. Condamné pour les opérations de désinformation lors des élections américaines de 2016 ; nous révélons comment il a importé ces techniques de « fermes à troll » sur le continent africain pour déstabiliser notamment la France. Grâce au témoignage d’un homme, membre des cellules de propagande du groupe Wagner en Centrafrique, le film décrypte les opérations de communication anti-française qui se déroulent au Mali, au Burkina Faso ou au Cameroun.

Enquêter sur Wagner est dangereux. Des journalistes l’ont payé de leur vie. D’autres sont régulièrement menacés. Ils témoignent dans le film, ainsi que leurs familles. Nous avons, nous-mêmes, été la cible de ces méthodes agressives ; suivi, intimidé, un membre de l’équipe a été menacé de mort.